Apprendre en jouant? Introduction

Apprendre en jouant? Introduction

17 mars 2019 Non Par Romain Vincent

Apprendre en jouant ? Introduction

Peut-on apprendre en jouant ? Et si oui, qu’est ce qu’on apprend ?
Ces questions traversent littéralement la question des rapports entre jeu vidéo et histoire, et chaque sortie d’un Assassin’s Creed relance la machine.


Les liens existent mais ils me semblent assez loin d’un effet magique qui ferait que, puisqu’un jeu parle d’histoire, le fait de prendre la manette et d’être en interaction, entraîne automatiquement un apprentissage du contenu culturel du jeu.

Il me semble important de dire d’abord, le premier apprentissage que l’on fait c’est tout simplement d’apprendre à jouer. Perfectionner son gameplay, d’apprendre à performer dans l’espace de jeu, c’est le quotidien de l’expérience de joueur.


Est-ce que ça veut dire qu’on apprend que ça en jouant ? Non, mais souvent, cela passe par des instants de non-jeu : les dimensions de jeu et d’apprentissage sont souvent séparées.

Les cas où l’on affirme d’avoir appris l’histoire en jouant sont divers :
Le premier est assez régulier, le jeu vidéo donne souvent envie d’aller se documenter plus précisément sur la période qu’il aborde. Et c’est donc hors du jeu que l’apprentissage réel se fait.

Le deuxième cas, que je connais bien, c’est celui de son utilisation en classe :
une étude a été réalisée récemment par l’université de Montreal sur Assassin’s Creed à l’école et il est assez frappant de voir que pour transmettre des connaissances, le jeu n’est pas joué mais transformé en captures d’écrans ou en vidéo, ma proposition avec Assassin’s Creed en 5ème rentre complètement dans ce cadre.
L’autre exemple que l’on me donne souvent, c’est celui des jeux Total War ou des jeux Paradox : alors pourquoi pas, mais on est en face de jeux très particuliers, devoir manipuler pendant de longues heures de jeu des quantités énormes de données entraîne un apprentissage me semble relativement logique. Reste à savoir ce que l’on apprend.
D’ailleurs, il me semble que les joueurs de ces jeux produisent souvent des scénarios uchroniques plutôt que de tenter de reproduire la réalité historique.

Et ensuite, qu’est ce que ça veut dire Apprendre ? Dans l’esprit d’un professeur, il me semble qu’apprendre c’est mémoriser et pouvoir remobiliser des compétences et des connaissances sur un moyen terme. Si le jeu vidéo permet d’ABORDER l’Histoire, l’apprendre me paraît bien ambitieux.

Mais reprenons un peu espoir, onc dans cette chronique, on va se demander, d’une part, comment un jeu, par ses mécaniques de gameplay, c’est à dire en jouant, tente de transmettre des connaissances, on parlera d’histoire évidemment
mais on sera demandera aussi comment un jeu nous fait apprendre son gameplay, comment on apprend à performer dans un jeu vidéo, les jeux de Vs Fighting pouvant être des exemples parfaits pour cette problématique, pour finir, les serious games et autres modes éducatifs de jeux grand public trouveront également leur place dans cette chronique.

SI vous avez d’autres exemples ou des réflexions sur ce sujet, je vous rejoins dans les commentaires ou sur le Discord et je vous retrouve relativement vite pour le prochain vrai épisode d’Apprendre en jouant point d’interrogation.