Apprendre en jouant? Kingdom Come Deliverance et le cas Jan Hus

Apprendre en jouant? Kingdom Come Deliverance et le cas Jan Hus

28 août 2019 Non Par Romain Vincent

Kingdom Come Deliverance n’est décidément pas pour moi, je goute assez peu au réalisme du jeu qui, dans les discours, semblent se situer sur deux plans : le réalisme historique du scénario se déroulant dans la bohème du 14 siècle et le réalisme du gameplay avec ses combats ennuyeux et ses jauges de faim et de sommeil à surveiller rompent plus l’immersion qu’autre chose.
Cette fois, on va se demander si le jeu est un bon prof d’histoire, et si j’étais sceptique depuis le début, j’ai pourtant trouvé une séquence intéressante.

Les aventures du charismatique Henry nous emmène à enquêter sur un massacre qui a un lieu dans un village, pour cela nous devons interroger le père Godwin.
Au terme de notre premier échange, après que le prêtre nous propose de poursuivre la discussion dans une taverne, le jeu nous balance une fiche pédagogique sur Jan Hus, un prêtre tchèque réformateur, sans que son nom soit évoqué mais c’est pour nous préparer pour la suite vu que l’encart nous dit qu’on a APPRIS Jan Hus… Forme de pédagogie assez classique des jeux vidéo, mais qui reste dépendante de la volonté du joueur et, dans mon cas, je suis passé assez vite.

Une fois à l’apéro, Godwin fait un point sur Jan Hus en expliquant sa doctrine, faite de critiques de la richesse de l’Église catholique: un Luther avant Luther.
Ce qui devient intéressant, c’est que le jeu nous laisse la possibilité d’en savoir plus : le joueur a toute liberté de choisir des lignes de dialogue pour en apprendre plus sur les idées réformatrices de Jan Hus
Et ce qui devient encore plus intéressant, c’est que le jeu vous évalue là dessus :

Car après une soirée arrosée plus que de raisons, le père Godwin est bien incapable de tenir sa messe et nous demande de faire son sermon à sa place : Vient ensuite où on doit choisir les thèmes que nous allons aborder devant les fidèles. L’idée étant, si possible, de coller aux idées de Jan Hus.

Alors j’ai pas du tout comprendre parce que j’ai lamentablement raté cette séquence mais par contre, je trouve la démarche plutôt intéressante :

Après tentative d’apprentissage plutôt frontale, le jeu laisse le joueur aller plus loin dans sa quête de connaissance et lui propose pour finir de mettre en application ce qu’il vient d’apprendre. Mais dans un sens Kingdom Come Deliverance propose un déroulement plutôt scolaire : page de manuel, cours dialogué et puis évaluation.

La démarche est donc plutôt intéressante pour faire découvrir Ian Hus mais il reste une interrogation : que reste-t-il de ces apprentissages dans l’expérience de jeu globale ?

Car Kingdom Come Deliverance est une aventure de plusieurs dizaines d’heures de jeu, dans lequel le joueur est peut être plus concentré sur la progression de son personnage que sur les détails de la vie religieuse tchèque. Pour le coup là je n’ai pas de réponses arrêtées, c’est plutôt à vous de me dire en me donnait, par exemple, d’autres situations d’apprentissages dans le jeu. D’ailleurs plus tard, j’ai dû infiltrer un camp fortifié : pendant cette mission, Henri nous détaille les forces et faiblesses de la structure, ce qui me semble également être un procédé intéressant liant histoire et gameplay.