Behind Every Great One : aborder la charge mentale et les inégalités hommes/femmes (EMC)

Behind Every Great One : aborder la charge mentale et les inégalités hommes/femmes (EMC)

9 septembre 2018 0 Par Romain Vincent

Behing Every Great One est un jeu gratuit développé par les espagnols du studio Deconstructeam.

Vous incarnez Victorine, partageant sa vie avec Gabriel. Pendant que votre artiste de mari est obsédé par sa dernière création, vous dévouez vos journées à vous occuper du foyer.

Le gameplay est ainsi fait que vous ne pouvez tout faire en une journée : entre préparer à manger, s’occuper du linge, du ménage, arroser les plantes, et lire un livre pour vous, il faudra choisir. Chaque repas du soir sera l’occasion de faire le bilan de vos manquements, assainés par un Gabriel guère consciliant. Il se fera ainsi un plaisir de vous faire remarquer qu’il n’a plus de rien à se mettre ou que le salon est poussiéreux.
Avant de vous coucher, vous devrez faire le choix de réaliser, ou non, votre « devoir » conjugal, sur la demande exclusive de votre mari.

Certains dialogues pourraient rendre le jeu difficile à utiliser avec certains niveaux de classe.

Au cours d’un scénario qui se termine en moins de 20 minutes, l’arrivée de votre belle famille, puis de votre soeur en détresse, ne fera que renforcer la détresse de la jeune femme, tour à tour jugée sur son apparence physique ou sur son absence de désir d’être mère.

Le lit de vos beaux-parents installé dans la bibliothèque vous empêche d’accéder à votre seule loisir: la lecture. Quand le game design se fait signifiant.

Des pistes d’exploitation pédagogique

Ainsi, le jeu aborde la charge mentale, ce principe désignant le fait que les taches ménagères sont le plus souvent dévolues aux femmes, mais également la notion de consentement lors des rapports sexuels.
Des thématiques qui seraient pertinentes de soulever en Enseignement Moral et Civique avec des collégiens ou des lycéens.
Quelques difficultés cependant: le jeu est en anglais, ce qui pourrait par contre le rendre intéressant à étudier de manière transversale avec les collègues de langue.
Après une séance de jeu en salle informatique, les élèves pourraient exprimer à l’oral leur ressenti sur ce qu’ils viennent de vivre.
A l’écrit, on pourrait également leur demander de décrire le quotidien de Victorine, ses difficultés, et, surtout, ce que le jeu veut faire passer comme messages.

Une réplique finale explicite.

 

 

Jouez à Behind Every Great One