Les jeux vidéo historiques d’octobre 2020

Les jeux vidéo historiques d’octobre 2020

2 novembre 2020 Non Par Romain Vincent

Chaque mois, un billet récapitulant les sorties de jeux vidéo parlant d’Histoire ou d’autres thématiques culturelles.

Quelle surprise qu’en ce mois d’octobre fleurisse des productions, en apparence similaire, plongeant le joueur dans une ambiance horrifique matinée de faits historiques.


Mask of Sanity

Premier jeu d’Unicore Game Studios, Mask of Sanity vous fait jouer un détective devant résoudre une enquête morbide dans un asile en septembre 1981. Sans savoir si le contexte historique a un quelconque impact, le jeu propose « the Possibility to not only escape from the enemies but also to kill them » et « the Presence of firearms and knives« . Une originalité qui fera date.


Descent of Man

Descent of Man, par contre, est d’une autre envergure. Le jeu de Fuzion Labs vous envoie dans une dystopie où le mouvement eugénique américain, fondé au début du XXème siècle, dirige le pays (d’où la référence au titre de l’ouvrage de Charles Darwin). Le jeu fait pas mal penser à Bioshock.


Little Hope

On grimpe encore en qualités avec Little Hope, un jeu d’horreur à embranchements narratifs multiples qui ressemble trait pour trait à Until Dawn. Le rapport avec l’Histoire?

Soyez témoin de terribles événements survenus au XVIIe siècle, lors des procès de sorcières d’Andover.

Satisfait?


Under: Depths of Fear

Alexander Dockter est un ancien soldat de la Grande Guerre souffrant de stress post-traumatique. Son voyage dans un navire transatlantique de se passe pas au mieux. C’est à ce moment là que vous intervenez pour le sortir de ce mauvais pas(sé), en l’aidant à s’enfuir du bateau tout en affrontant ses souvenirs des tranchées.


Ratten Reich – Dance of Kings

On sort un peu des jeux d’horreur pour rester dans la Grande Guerre avec ce visuel novel. Les textes et dialogues sont plaqués sur des dessins griffonnés du plus bel effet. C’est une Grande Guerre plongée dans un univers où les êtres humains laissent leur place à des souris, rats et autres insectes anthropomorphiques. Obligation dictée par le genre, vos choix influeront évidemment sur l’histoire.


Beyond the wire

Décidémment, on va peut être arrêter de dire un jour qu’il n’y a pas de jeu vidéo sur la Grande Guerre. Derrière les barbelés est un FPS multi en ligne qui n’est pas sans rappeler Verdun 14-18. Le jeu, en early access, promet des parties opposant 100 joueurs, de quoi donner un peu d’ampleur aux batailles de tranchées vidéoludiques. A noter que le jeu intègre dans ses décors des affiches de propagande d’époque, comme dans cette vidéo (3.30). On notera le désintérêt total du streamer plutôt concentré sur son enjeu ludique.


Viking Way

On dirait qu’on va avoir droit à une vague de jeux sur les Vikings dans les prochains mois… Viking Way est un RPG proposant différents aspects de l’expérience Viking : exploration, bataille navale et terrestre, pillage, commerce… Un Mount and Blade chez les Normands?


Partisans 1941

Le petit coup de coeur du ces derniers temps. Partisans 1941 est un jeu développé par un studio moscovite sur l’opération Barbarossa. Vous jouez des partisans bien décidés à contrarier l’avancée des troupes allemandes. Le gameplay fleure le bon le Commando avec un aspect gestion puisque vous devrez gérer les ressources de vos résistants entre les missions. Le jeu aborde le cas de la collaboration soviétique avec l’Allemagne nazie et propose des interactions avec les civils qui subissent les malheurs de la guerre. Je vous conseille l’analyse d’Alberto Vanegas à ce sujet.


Age of empires III Remaster HD

Faut-il vraiment le présenter? Le troisième « Adjof‘ » revient sous des habits tout neufs. Le plus intéressant pour nous ici, c’est assurément la nouvelle représentation des nations amérindiennes, à travers, notamment, de nouvelles mécaniques de jeu. L’interview de leur consultant Anthony Brave est éclairante.


The Book of Distance

Un jeu intriguant dont on regrette qu’il ne soit disponible qu’en VR. Vous jouez Randall Okita, un réalisateur canadien, qui nous transporte vers les souvenirs de son grand-père japonais immigré au Canada. Je vous laisse avec le trailer.

Dans le retro


The Town of Light (2016)

The Town of Light vous plonge dans un hopital psychiatrique toscan en 1933. Vous devrez retrouver les souvenirs de Renée, 16 ans, enfermée dans l’établissement, dans une balade horrifique.


Dans le viseur

Uberlaufer (Eté 2021)

Voici un jeu indépendant allemand qui vous met dans la peau d’un soldat allemand emprisonné pour sédition. Uberlaufer se présente comme « une lettre d’amour à Wolfenstein 3D » pour son développeur et proposera un gameplay aliant action et infiltration. Entre Throught The Darkest of Times et War Mongles, la résistance allemande pendant la seconde guerre mondiale revient régulièrement ces derniers temps. Le trailer n’est disponible que sur la page Steam.